Bonnes pratiques

Le Douze Pieds, jeu écoconçu

le 10/08/2018

Le « Douze Pieds » est un jeu créé autour de l’économie circulaire, de la créativité et du design tout en restant sur une dynamique de réduction des déchets. Il illustre l’ambition et les actions de CyclaB (le laboratoire en innovation de Cyclad créé en mai 2017), qui dans sa logique de favoriser de nouvelles opportunités économiques en transformant les déchets en matériaux ressources, s’est associé à l’association La Matière spécialiste de l​‌’économie circulaire. Ce partenariat a permis d’imaginer le « Douze Pieds » permettant de prolonger la vie des pieds de meubles usagés en les transformant en un jeu de quilles populaire et ludique au design innovant.

Afin de pousser la réflexion jusqu’au bout :

  • Le contenant a été écoconçu avec des draps déclassés d’hôpital et la conception a été confié à un ESAT : L’Œuvre d’Emmanuelle.
  • De la peinture est détournée des déchetteries pour permettre une mise en couleur à moindre coût. La collecte de ces pots se fait à chaque enlèvement des pieds de DEA.
  • Pour finaliser le projet, une communication a été mise en place par La Matière (logo, charte graphique…), le tout dans un but de partage et d’essaimage, cette communication peut donc être déclinée en fonction des territoires et des secteurs d’activité de chacun.

Bénéfices qualitatifs :

  • Le renforcement de l’écosystème mis en place par les chefs de projets de CyclaB à travers l’instauration d’un modèle économique locale viable donnant de nouveaux axes de travail et de nouvelles opportunités pour tous les acteurs du territoire de Cyclad (artisans, ESAT, ateliers d’insertion, entreprises…) souhaitant travailler en synergie.
  • L’implication et la concrétisation du partenariat avec le lycée du Pays d’Aunis – Métiers du bois. Le « Douze Pieds » permet de sensibiliser les faiseurs de demain sur le principe de l’éco-conception et l’économie circulaire. En effet, durant l’année scolaire 2017-2018, des lycéens ont pour projet de fabriquer 100 jeux de « Douze Pieds ». Il leur est demandé d’imaginer l’élaboration d’un process permettant la fabrication en série d’un jeu tout en y incluant des déchets d’ameublement. C’est une première en France au niveau de l’’Éducation nationale et il est prévu de reconduire cette expérience autour d’autres projets innovants afin de pérenniser ce partenariat et d’ancrer cette conception différente du déchet dans les mentalités du corps enseignant.
  • La sensibilisation des agents de déchetteries qui deviennent ainsi des valoristes. Il leur est donné une occasion de prendre conscience de l’intérêt grandissant de leurs actions auprès des habitants et des différentes structures ayant conventionnées avec CyclaB.
  • La sensibilisation des habitants qui voient leurs pieds de meubles détournés de la benne DEA par les agents valoristes. Après explication, ils visualisent leurs déchets différemment et peuvent envisager de fabriquer eux-mêmes des « Douze Pieds » et de penser le déchet autrement.
  • Le détournement de bois de la benne DEA.
  • La création d’objets éco-conçus localement.
  • Le prêt de jeux de "Douze Pieds" pour différentes manifestations estivales permettant d​‌’organiser des parties et des tournois de "Douze Pieds".
  • Un concept facilement essaimable : CyclaB se positionne en « expert » auprès de structures souhaitant s’essayer à la fabrication de « Douze Pieds » avec des déchets de DEA de leur territoire tout en favorisant et/ou en faisant émerger un écosystème local et de nouveaux projets innovants.

Bénéfices quantitatifs :

  • Le gisement de DEA détourné ne représente pas un tonnage important.
  • Vu la facilité de reproductibilité du process de fabrication, CyclaB envisage une montée en puissance de ce genre d’initiative. A l’échelle nationale, la quantité de déchets détournés n’en sera que plus conséquente.
  • Cependant, la fonction première de cette action n’est pas quantitative mais qualitative permettant de donner un regard neuf et valorisant sur les déchets qui deviennent ainsi des ressources.

Plus de trois cents jeux ont été fabriqués et vendus. Le modèle économique restant viable, il est essentiel de signaler que plusieurs acteurs sont concernés et complète l​‌’écosystème :

  • CyclaB : fournisseur de pieds de meubles
  • La Matière : coconcepteur, designer et distributeur
  • Aunis GD : atelier d​‌’insertion (découpes et ponçage)
  • L​‌’Œuvre d​‌’Emmanuelle : ESAT (fabrication des sacs)
  • CyclaB prouve qu​‌’il est possible d​‌’associer les déchets à des projets qualitatifs.

Plus d​‌’informations sur le site de l​‌’économie circulaire en Aquitaine.

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.