Articles

La disruption, fatalité du futur, la marque, fatalité du cocon

le 15/07/2019

L'époque crée des marques pour raconter un monde autre. Les marques du passé s'adaptent. Tant bien que mal. Disruption et fatalité. Il faut se rendre à l'évidence : notre époque avance si vite qu'elle est en rupture permanente. Et pourtant, des marques du passé existent encore, parfois sur un créneau différent de celui sur lequel elles se positionnaient autrefois. D'autres se créent, faisant croire qu'elles sont majeures alors qu'elles n'ont que quelques années. Comment suivre le...

Cet article est réservé aux abonnés à la Revue des Marques. Pour vous abonner à la revue, cliquez ici.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.