Bulletins de l'Ilec

Industrie-commerce : disparité des besoins en capitaux

le 25/09/2017

Deux facteurs se combinent qui permettent de mesurer la rentabilité sur les capitaux engagés. La rentabilité est le produit de la marge (résultat rapporté au chiffre d’affaires) par un coefficient de rotation du capital (chiffre d’affaires rapporté aux capitaux engagés). L’augmentation du coefficient de rotation correspond à une optimisation de l’outil productif, autrement dit à une maximisation des volumes.
La différence entre industriels et distributeurs tient aux besoins en capitaux. Ceux des industriels sont importants : usines (pour certains groupes en croissance, les investissements industriels représentent 3 à 4 % du CA annuel), R&D (1 à 2 % du CA pour les groupes innovants, voire plus), stocks de produits finis (et de matières premières et d’emballages).
L’activité des distributeurs est fondée sur l’acte d’achat-vente. Pour les magasins, les investissements de croissance sont assez simples : des murs (foncier), des caisses, des linéaires (dont les réfrigérés)... Le financement en est assuré dans une large mesure par le crédit fournisseurs. Particulièrement important pour la distribution, ce crédit interentreprises explique son faible besoin en capitaux.

Ilec

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.