Entreprises et climat (I) - Numéro 452 - 01/10/2015

Bulletin au format PDF

  • Décarbonation

    Si le réchauffement n’est pas le seul enjeu dont la négligence menace les générations futures, l’essentiel du chantier climatique ne semble plus faire question : la transition énergétique, de l’énergie fossile vers la renouvelable. Les ONG en font l’objet de leurs interpellations des gouvernements....

  • Intérêt à agir et normes d’experts

    Pour beaucoup d’entreprises, les moyens de formaliser des objectifs d’impact climatique réduit sont encore d’une disponibilité et d’un maniement difficiles. Mais la volonté est là. Entretien avec Laurie Chesne, auditrice conseil en RSE, Vigeo, agence d’analyse et de notation des organisations

  • Quelques chiffres

    90 entreprises (du secteur énergétique fossile pour l’essentiel) responsables de 60 % des émissions de GES depuis le xviiie siècle, la moitié des émissions étant postérieures à 1986.

  • Des entreprises qui s’engagent

    Choix des matières premières, écoconception, promotion d’une consommation économe, optimisation de la consommation à chaque étape de la transformation, recyclage de la chaleur résultant de l’activité, récupération de l’énergie d’une activité voisine, transport mutualisé, les voies de la décarbonation et de l’efficacité énergétique empruntées par les entreprises de marques...

  • Invitation à l’exergie

    Les « IAA », qui ne sont pas les dernières dans la voie de l’efficacité énergétique, en dépit de la modestie des ressources de leurs nombreuses petites entreprises, ont de prometteuses perspectives. Entretien avec Laurent Blaisonneau, directeur du développement d’Enea, société de conseil en transition énergétique

  • Effet de nomenclatures

    L’empreinte carbone de la grande consommation, entendue au sens des études de marché, n’est pas repérable d’un coup d’œil. Entretien avec Jean-Louis Pasquier, chargé de mission « analyse des flux de matières » au service statistiques du ministère de l’Écologie (SOeS)

  • Changer l’échelle des prix relatifs

    La tarification du carbone doit produire ses effets vertueux sur les comportements à chaque étape des chaînes d’approvisionnement, jusqu’à un consommateur final correctement informé. Entretien avec Christian de Perthuis, professeur d’économie à l’université Paris Dauphine, chaire économie du climat