Europe des PGC, quoi de commun ? - Numéro 469

Bulletin au format PDF

  • Coûts de pub ou message global

    La communication publicitaire la plus coûteuse s’internationalise, unifiant plus souvent tout ou partie des campagnes. Pour autant, il y a peu de cas de centralisation complète. Entretien avec Nicolas Bordas vice-président international de TBWA Worldwide

  • Unique exigence de qualité

    Le consensus autour des méthodes d’analyse devrait dissiper bientôt les équivoques de la querelle du « double standard ». Entretien avec Florence Ranson, directrice de la communication, FoodDrink Europe

  • “Double standard”, une querelle à clore

    Fréquence d’achat élevée et forte implication symbolique : la grande consommation alimentaire offre un terrain favorable à l’amplification des controverses. L’Europe l’aura encore amplement illustré en 2017.

  • Exception alimentaire

    D’un pays à l’autre, les bénéfices attendus des produits alimentaires sont divers côté demande, comme les positionnements côté offre. Mais la même exigence de satisfaction des premiers oblige partout les seconds. Entretien avec Xavier Terlet, cabinet de conseil XTC

  • Cosmétiques, univers partagé

    Hors des rayons alimentaires, les PGC sont plus souvent identiques d’un pays à l’autre. À quelques nuances près. Entretien avec Hervé Navellou, directeur général de L’Oréal France

  • Diversité des attentes et des niveaux 
de consommation

    Une grande marque internationale comme Bonduelle, la seule de son marché face à une diversité de concurrents nationaux, est concurrentielle partout par l’attention portée aux nuances des goûts. Entretien avec Agnès Dion, European Sales & Marketing Director, Bonduelle Europe Long Life

  • Multinational et local

    Un même grand groupe peut combiner produits uniques et produits aux nombreuses déclinaisons. Entretien avec Jérôme François, directeur général marketing et communication consommateurs, Nestlé France

  • Ce que dit l’EAN

    En dehors de certaines marques de distributeurs et d’une poignée de grandes marques dans quelques catégories, il y a peu de produits qui soient véritablement communs à plusieurs pays en Europe. Une conviction fondée sur 250 00 références. Entretien avec Laurent Zeller, président-directeur général de Nielsen France

  • Visages de la marque

    Dans l’enfance de la consommation de masse, la première fonction de la marque a été la traçabilité des produits. À ce stade, la marque s’identifie à eux. L’essor des techniques numériques d’identification, codage toujours plus précis et puissant qui promet pour bientôt la traçabilité...