Actualités

Emballage

“Emballé 5.0”, palmarès 2020

10/02/2020

Les étudiants des filières de l’emballage ne manquent pas d’imagination pratique. Le prix annuel du CNE vient encore de l’illustrer.

Le Conseil national de l’emballage a remis le 5 février les prix de son concours « Emballé 5.0, un emballage pour demain », un événement inspiré par la conviction que l’innovation pour le couple produit-emballage est un levier de succès dans les problématiques environnementales. Car au-delà de la réduction à la source, l’écoconception vise aussi à concevoir des produits respectant les piliers du développement durable dans tout le cycle de vie du produit emballé (de l’extraction de la matière à la valorisation en fin de vie). Le concours Emballé 5.0, dont l’Ilec est un partenaire, récompense les meilleures idées défendues par les étrudiants des filières de formation tournée vers l’emballage.

La cérémonie a réuni cette année une centaine de professionnels de l’emballage, du marketing et du développement durable, dans une ambiance chaleureuse. Un jury de professionnels avait retenu six dossiers que les équipes d’étudiants ont défendus devant le public en six minutes chacune. Le public a voté par voie téléphonique pour trois équipes lauréates parmi ces six dossiers :

  • Florian Carvalho, Florian Lheureux, Caroline Pépin, de l’Isip Angoulême, pour « Emboit’thé », un emballage qui trouve son chemin entre le thé en vrac et le thé préemballé ;
  • Faouzi Chahi, Mohamed Diare, Lynda Ikhlef, Natasa Radovanovic, de l’Ensaia Nancy, pour « Roll & go », un emballage de serviettes hygiéniques réinventé au bénéfice de la planète et répondant au soucisocial afin de rendre accessible le produit au plus grand nombre ;
  • Saida Elidrissi, Mylène Guillot, Jonathan Pham, Imane Rabla Esepac du Puy-en-Velay, pour « Ecogum », un emballage qui permet le regroupement de paquets de chewing-gums réalisé dans le même matériau que le paquet, et autour d’un geste intuitif.

Les autres dossiers nommés, et honorés, s’intitulaient « CoolipaL » (ESCE Paris), une palette coulissante formée de deux demi-palettes qui prend moins de place en stockage à vide dans les camions, « Yonka » (IUT Reims), un emballage de crayons de couleur qui se transforme en trousse à colorier, et « Incandescence »  (Centre européen du packaging et de l’emballage d’Angoulême), un emballage des cigarettes qui récupère les mégots.      

F.E.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.