Ménages et décisions d​‌’achat - Numéro 450 - 01/07/2015

Bulletin au format PDF

  • Structures élémentaires

    Qui décide à la maison de ce qu’il faut acheter ? Il y a trente ou quarante ans, la décision d’achat dans les familles motivait de nombreuses études académiques. Or l’évolution à long terme du marché français de produits de grande consommation, sous cet aspect, n’a pas fait l’objet...

  • Décide qui sait

    Les décisions d’achat des ménages relèvent plus de l’interaction que de l’injonction. Les rôles se complètent ou se compensent, et ils vont parfois jusqu’à s’inverser. Entretien avec François Laurent, coprésident de l’Adetem (Association nationale des professionnels du marketing)

  • Fusions prénatales

    La présence d’enfants tend à différencier les rôles familiaux qui président aux décisions d’achat. Et le rôle de prescripteurs des enfants se différencie selon le milieu et le marché. Entretien avec Joël Brée, professeur à l’IAE de Caen et à l’Essca d’Angers

  • Pluralité des modèles d’achats et des segmentations

    L’implication, l’habitude, la destination personnelle de l’achat, affectent l’influence relative de chacun dans le ménage. Sous l’empire de facteurs structurants plus lourds, comme le rapport à l’emploi ou le nombre d’enfants. Entretien avec Caroline Riché, maître de conférences à l’IAE d’Amiens

  • Expertise et archétype

    Normes, taille des ménages, temps domestique…  les dépenses de grande consommation sont affectées par des évolutions qui reconfigurent la prééminence de la « ménagère ». Entretien avec Danielle Rapoport, psychosociologue des modes de vie et de la consommation

  • PGC, permanence de la “PRA”

    Les panels de consommateurs donnent une image globalement assez traditionnelle des décisions d’achat de grande consommation en France. Dans le détail, les déclarations des répondants vont cependant à l’encontre de certains clichés. Entretien avec Gaëlle Le Floch, Strategic Insight Director, Kantar Worldpanel