Actualités

Évolutions de prix contrastées en octobre

08/11/2021

Les prix des produits de grande consommation ont baissé globalement de 0,49 % sur un an, selon IRI, et de 0,37 % dans le périmètre Égalim. Les tensions inflationnistes sous-jacentes semblent se répercuter différemment selon le type de marque.

Considérée sur un mois, la déflation dans un périmètre tous PGC était en octobre de 0,24 % (0,54 % en septembre), indique IRI dans sa note de conjoncture (méthode dite de la demande), ramenant à 0,49 % la déflation entre octobre 2020 et octobre 2021 (– 0,57 en septembre). Le phénomène est surtout sensible pour les MDD, de – 0,44 à – 0,26 %  ; il l’est moins pour les grandes marques, encore en déflation sur un an de 0,61 % (– 0,66 % en septembre). La baisse a peu différé entre hypermarchés et supermarchés et, à 0,87 % , elle est demeurée en drive à son niveau du mois précédent, tandis que l’inflation s’accentuait dans les magasins de proximité : + 0,47 % (0,36 % en septembre). Octobre n’en demeure pas moins le dix-neuvième mois d’affilée à enregistrer une tendance négative sur un an.

Le périmètre des filières “Égalim” visé par la loi de 2018 et par la loi adoptée le 18 octobre dernier était encore en déflation sur un an de 0,37 % , ces baisses affectant deux fois plus les marques (– 0,46 %  % ) plus que les MDD (– 0,23 % ). En drive, circuit propice aux comparaisons de prix, les une et les autres reculaient de plus de 0,8 % . Sur un mois en revanche, l’évolution est beaucoup plus contrastée entre marques et MDD, les premières cédant 0,35 % tandis que les secondes connaissaient une inflation de 0,09 % , et ne voyaient plus leurs prix baisser en drive que de 0,09 % alors que les marques y cédaient 0,72 % .

Dans les catégories non alimentaires, la déflation sur un an s’est accentuée en octobre, à – 1,53 % pour le DPH (– 1,49 % en septembre), notamment pour les marques (– 1,90 % au lieu de – 1,72 % ). Sur un mois, les produits MDD du DPH sont en inflation de 0,46 % et les marques en déflation de 0,85 % , alors que les unes comme les autres étaient orientées à la baisse en septembre.

Tous types de marques confondus, la contraction de la déflation sur un mois se constate dans toutes les grandes catégories. Elle est la plus sensible en hygiène-beauté (où les MDD se sont enchéries), dans le frais non laitier et en épicerie salée, où, souligne IRI « l’augmentation du prix des matières premières est de plus en plus visible dans des catégories telles que les pâtes alimentaires ou la farine ».

Par types de marques, l’évolution à court terme fait apparaître une accentuation du contraste entre les produits premiers prix et les autres produits, les premiers étant déjà tendanciellement inflationnistes. Ils le sont encore plus en octobre, étant plus exposés à l’effet matières premières : + 1,26 % en épicerie salée.

IRI – Ilec

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.