Actualités

Effet tarifs 2022 en avril

04/05/2022

Les prix des produits de grande consommation ont enregistré toutes marques confondues une inflation de 2,89 % sur un an, selon IRI.

Considérée sur un mois, l’évolution des prix (méthode dite de la demande) dans un périmètre tous PGC a doublé en avril, à 1,13 % (0,60 % en mars), indique IRI dans sa note de conjoncture.

À la différence des périodes précédentes, cette inflation sur un mois a plus touché les grandes marques (1,14 % ) que les MDD (1,05 % ), les marques d’enseigne premiers prix ayant elles augmenté de 1,78 % , du fait de leur faible base de valeur mécaniquement plus affectée par l’envolée des coûts. Les PVC affichés ont donc commencé à refléter l’issue des négociations commerciales, sinon la réalité des hausses de coûts accumulées depuis décembre, qui excèdent largement les hausses tarifaires négociées en février dernier et objets de nouvelles discussions entre fournisseurs et enseignes.

La comparaison des niveau de prix moyens fait apparaître un nouveau record du « corridor » de prix entre enseignes (marques nationales seules en HM-SM sur un an glissant), puisqu’il atteint en mars une largeur de 23,5 points (+ 5 points depuis octobre).

Sur un an entre avril 2021 et avril 2022, c’est une inflation de 2,89 % qui est relevée par IRI (+ 1,49 % en mars). Elle est plus élevée pour les MDD, à + 3,28 % , et surtout pour les premiers prix (+ 6,60 % ) ; elle l’est moins pour les grandes marques, en hausse sur un an de 2,64 % .

La tendance à l’inflation concerne le plus l’épicerie salée (+ 4,61 % toutes marques confondues), la crémerie (+ 3,78 % ), les surgelés et l’épicerie sucrée (+ 3,56 % ), beaucoup moins les liquides (+ 0,98 % ) où les spiritueux sont même en déflation de 0,25 % . Les produits d’entretien ou d’hygiène (DPH) connaissent une tendance intermédiaire ((+ 1,81 % ), avec des grandes marques pour la première fois modérément inflationnistes, à +1,11 % (+ 0,37 % sur un mois), alors que les MDD se valorisaient de 3,26 % et les premiers prix de 6,41 % , des tendances révélatrices des coûts « matières premières industrielles » pesant sur ces catégories, et aussi des stratégies de péréquation des prix pratiquées par les enseignes.

Sur un an toujours, la tendance, a été équivalente en avril entre hyper et supermarchés, avec une inflation de respectivement 2,87 et 2,90 % , à peine plus prononcée en proximité (3,04 % ), tandis qu’un phénomène de rattrapage s’esquissait dans le drive, à + 2,47 % (ce circuit était encore déflationniste de 0,20 % en février).

Dans le périmètre des filières “Égalim” visé par les lois de 2018 et 2021, la tendance inflationniste amorcée en décembre a atteint 3,01 % sur un an tous circuits, 2,78 % pour les marques et 3,25 % pour les MDD. Sur un mois, la tendance a été en avril à une inflation de 1,13 % en moyenne pour les produits Égalim+ 1,19 % pour les marques et + 0,94 % pour les MDD.

IRI – Ilec FE

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.