Actualités

Baisse des prix confirmée dans la grande conso

28/06/2024

Les prix de la demande en produits du quotidien ont baissé de 0,3 % sur un mois en juin, et la l’évolution par rapport à juin 2023 est une baisse de 0,4 % .

Considérée sur un mois, la tendance des prix dans un périmètre tous PGC était à un repli de 0,3 % (– 0,4 % dans l’alimentaire), selon la note de conjoncture de Circana portant sur les prix de la demande¹ d’une « période 6 » couvrant fin mai et début juin² : une dixième baisse depuis septembre, toutes situées entre– 0,6 % et – 0,2%. Elle a concerné autant les super et les hypermarchés (– 0,4 % ), un peu moins le drive (– 0,2 %), tandis qu’en proximité les prix n’ont pas bougé. Elle a été le fait, pour le onzième mois d’affilée, des marques nationales (– 0,5 % ) plus que des MDD, parmi lesquelles seuls les premiers prix ont reculé (– 0,5 % ) aussi, illustration d’un retour à une guerre des prix entre enseignes, assez ciblée pour ménager leurs marges. Les prix ont régressé pour les marques dans toutes le catégories, alors que pour les MDD ils ont connu des hausses en épicerie sucrée et en crèmerie. Les baisses les plus fortes ont été enregistrées par les marques en entretien(– 0,6 %) et parmi les spiritueux et champagnes (– 1,3 % ).

Sur un an, les prix des PGC ont enregistré une baisse de 0,4 % (– 0,4 % en hypermarchés, – 0,6 % en supermarchés, –0,7 % en drive, mais encore + 0,4 % en proximité), après – 0,1 % en mai. La baisse a été de 0,2 % en alimentaire, et de 2,4 % dans le DPH. L’écart d’inflation entre marques et MDD, qui avait atteint 2,3 points de plus pour les marques en janvier et s’était résorbé en mai, s’est désormais inversé, devenant une déflation de 0,5 % pour les marques et de 0,4 % pour les MDD.

De son côté, l’Insee estime pour juin, dans des périmètres différents de celui de Circana (et un relevé de prix de l’offre), à 0,8 % sur un an des prix de l’alimentation, tandis que l’indice tous secteurs IPC est en petite baisse à 2,1 % .

L’évolution des prix de la demande sur un an mesurée par Circana est disparate selon les catégories, entre des BRSA encore en hausse de 0,9 % et des produits d’hygiène à – 2,5 % . Les écarts d’évolution des prix entre marques et MDD sont comme le mois dernier les plus élevés au rayon boissons et eaux : + 0,2 % pour les marques, + 3,5 % pour les MDD.

L’écart de prix moyens comparés entre enseignes (marques nationales seules en hyper et supermarchés sur un an glissant) est stable en cette « P6 » 2024, à 21 points.

1. Méthode dite de la demande : les prix correspondent aux ventes réelles par catégorie ; ils traduisent à la fois le prix de chaque article et l’arbitrage des consommateurs entre articles de la catégorie et entre circuits.
2. « Dernier prix payé à la journée sur les deux dernières semaines ».

Ilec – FE

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.