Grande consommation et gaspillages - Numéro 485 - 17/12/2019

Bulletin au format PDF

  • Valoriser ou gaspiller

    Devant une consommation de PGC qui a connu en volume, au cours des derniers exercices, des périodes répétées à la baisse, tandis que la population continuait d’augmenter, un esprit simple pourra croire à un effet mécanique vertueux : moins de gaspillage. Car si le phénomène ne traduit pas de soudaines...

  • Un enjeu industriel majeur

    Phénomène diffus, des matières premières à la consommation finale de produits complexes, les pertes et gaspillages sont d’une ampleur inégalement connue, selon la filière, le maillon de la chaîne ou le profil des acteurs industriels. Mais les premiers d’entre eux se mobilisent.

  • Algorithme, déstockage 
et don

    Avec le numérique, une logistique profilée et le coup de pouce de la loi, la récupération des invendus passe à l’échelle industrielle. Entretien avec François Vallée, directeur de, la communication et du marketing, Comerso

  • Effets de levier antigaspi

    Un outil financier pour écouler les stocks d’invendus grâce au marché de l’espace publicitaire ? Les solutions ne sont pas toujours où l’on croirait. Bénéfice bien compris et bien partagé. Entretien avec Martial Hamon, directeur du développement de MBB

  • Le pari de contracter les volumes

    Parce qu’il n’y a qu’une seule chaîne de valeur, une relation industrie-commerce plus coopérative ouvre les meilleures pistes de réduction des gaspillages, y compris chez les consommateurs. Entretien avec Philippe Goetzmann, consultant, membre de la CCI 
Paris-IdF

  • Un nouvel écosystème

    Dans le non-alimentaire, le périmètre du don va s’élargir. Entre metteurs en marché et associations, la lutte antigaspi solidaire va devoir s’adapter. Entretien avec Bethan Aumonier, responsable des relations entreprises chez Dons solidaires

  • Moins de vide et plus de vrac ?

    L’emballage est l’antigaspi du produit, mais lui-même est un produit qui peut être gaspillé. Entretien avec Bruno Siri, délégué général du Conseil national de l’emballage (CNE)

  • Question de culture

    Si le système alimentaire génère du gaspillage, ce n’est pas seulement du fait de défaillances. Mais l’éducation doit être à la hauteur. Entretien avec Éric Birlouez, ingénieur agronome et sociologue de l’alimentation, AgroParisTech1

  • Facile à dire

    Le sujet a sans doute avancé dans les mentalités, et la plupart des consommateurs essaient de ne pas gaspiller. Pas si simple, surtout quand la culpabilisation s’en mêle. Entretien avec Guillaume Le Borgne, maître de conférences en sciences de gestion à l’université de Savoie