Information des consommateurs : appétences et compétences - Numéro 444 - 01/08/2014

Bulletin au format PDF

  • Info conso, esprit public

    Et si la seule information dont le public attendrait vraiment qu’elle soit sérieuse était l’« information consommateurs  », tandis que les rubriques hier nobles des journaux ne susciteraient plus que son scepticisme, bien ancré à une crise du politique sans remède  ? Les ressources sont toujours...

  • Choix éclairé

    Pour le mouvement consumériste européen, l’information ne peut manquer d’infléchir les pratiques des consommateurs. Au premier chef pour l’alimentation, où l’information nutritionnelle et son encadrement seraient à revoir. Entretien avec Monique Goyens, directrice générale du BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs)

  • Cacophonies  ?

    L’UFC revendique une information simplifiée sur l’emballage des produits alimentaires. Pour l’environnemental ou le social, la pertinence de l’information ferait encore question. Entretien avec Olivier Andrault, chargé de mission alimentation et nutrition, UFC Que choisir


  • Extension du domaine de la conso

    Quand l’expérience consommatoire s’institue au cœur des identités, le relationnel l’emporte sur l’expertise. Entretien avec Stéphane Hugon, docteur en sociologie, université Paris Descartes (Centre d’études sur l’actuel et le quotidien)1

  • Portraits du chaland informé

    L’appétence des consommateurs pour l’information est diverse, mais leur compétence porte surtout sur les prix, sous l’empire de la nécessité. Entretien avec Dominique Desjeux, professeur d’anthropologie sociale et culturelle à l’université Paris Descartes (Centre de recherche sur les liens sociaux) et codirecteur de publication de l’ouvrage collectif “le Consommateur malin”1

  • Compétence relative, expertise recherchée

    Les demandes potentielles d’information sont multicritère. Un défi à l’inventivité des points de vente comme des marques. Entretien avec Frank Rosenthal, expert en marketing du commerce